Harcèlement Scolaire

 

 

Je souhaite mettre en place des actions pour lutter contre le harcèlement scolaire.

 

Durant ma scolarité primaire, j’ai dû faire face à des violences menées par une bande de 5 élèves qui essayaient d’imposer leur façon de faire aux autres. Mes parents m’ayant appris à être courageux et à m’imposer face à une situation injuste, je me défendais lorsque ceux-ci essayaient de me violenter.

Furieux que je ne me laissais pas malmener, ces élèves s’étaient plaints auprès de leurs parents en se présentant comme victimes et non agresseurs.

Leurs parents se sont plaints en retour auprès de la directrice de l’école, qui a alors convoqué les miens. Elle leur a expliqué que j’avais frappé la bande des 5 et que si je ne changeais pas de comportement je serais renvoyé de l’école.

A ce moment-là, nous n’avions plus de titre de séjour valable et notre futur en Belgique dépendait de notre scolarité. En effet, ce qui permettait à ma famille de continuer à vivre en Belgique était le fait que nous, les enfants, soyons scolarisés. Etre renvoyé, était alors synonyme d’un potentiel exil.

Pour éviter cela, de retour à l’école, je devais désormais me laisser malmener et surtout ne pas réagir, en sachant bien que je n’étais pas fautif. Durant la recréation, ma seule option était de trouver un coin et me coller dos au mur afin de subir le moins de coups possibles. Cette situation a duré plusieurs années et m’a causé notamment le déboîtement de ma mâchoire supérieure !

 

Je sais que mon histoire n’est pas un cas isolé et que le harcèlement scolaire touche de trop nombreux élèves.

Pour cette raison, je voudrais mettre en place des mécanismes visant à l’endiguer. Nous pourrions par exemple fixer un ratio du nombre de surveillants présents lors de la recréation en fonction du nombre d’élèves. Nous pourrions peut-être même installer des caméras à certains endroits stratégiques.